Sélectionner une page

Les postures de yoga ASANA

Les postures de yoga sont-elles une source d’information et d’inspiration pour mieux vivre ?

Si on ne réunifie pas le corps, le souffle et l’esprit, il est difficile de prétendre que notre pratique corresponde à la définition du yoga, même si la prise de posture est belle et même si le corps est flexible. Qu’est-ce que le yoga après tout ? C’est une expérience vécue de l’intérieur avec la totalité de l’être. TKV  Desikachar

Comment fonctionnent les postures ?

L’aphorisme 47 du livre II du yoga sutra dit à ce sujet : prayatna-saithilya-ananta-samapatti-bhyam « A la fois par un effort intelligent, la décontraction et la méditation sur (les qualités de) Ananta ». Ananta signifie : illimité, éternel, infini.\r\n\r\nLe corps est utilisé comme lieu d’expérimentation\r\n\r\nLa pratique posturale, utilise le corps comme média d’information. Une interface qui met en jeu les possibilités individuelles du moment  et ce que l’on désire accomplir : un dialogue entre action et objectif.

Créer sa propre forme

La pratique posturale nous fait tendre plus ou moins vers une référence, appelée la posture aboutie. Non pas comme un idéal formel mais plutôt comme une base identitaire commune à partir de laquelle on crée sa propre forme. C’est une représentation mentale qui sert à produire de la créativité.

Le rituel des mouvements du corps : l’activité

Au cours d’une séance, les membres du corps exécutent souvent les mêmes familles de mouvements comme un rituel.La forme peut changer mais la symbolique gestuelle reste la même :

  • On ouvre et on referme.
  • On sépare les membres puis on les rassemble.
  • On distingue deux parties du corps : haut et bas, gauche et droite, avant et arrière.
  • On inverse les extrémités du corps de haut en bas.
  • On recueille et on redonne.

Qu’est-ce qu’une posture en yoga ?

En sanskrit, la racine de ASANA « AS »  signifie être dans le sens de séjourner, s’asseoir, être établi.

Au niveau le plus immédiat, c’est expérimenter un état de stabilité, avoir une bonne assise.

Au revers de la médaille, c’est agir en mettant son corps dans une position précise et nouvelle par rapport à la précédente, c’est opérer une transformation.

S’établir dans une posture de yoga c’est rester en contact avec l’aphorisme 46 du livre II du yoga sutra qui dit : sthira-sukham-asanam « La posture est ferme et agréable» et avec le commentaire de TKV Desikachar « C’est l’attention sans la tension, la détente sans la mollesse »

A quoi servent les postures ?

Le yoga sutra à l’aphorisme 48 du livre II, donne la raison d’être des postures : tatah dvanva-anabhighatah « En conséquence, il n’y a plus de perturbation consécutive aux couples opposés». Cesser d’être perturbé par les extrêmes ou l’être moins est une préparation pour vivre un état d’équilibre intérieur.

L’utilité des postures : établir des relations

Chaque partie du corps joue un rôle spécifique pour faire fonctionner le nouvel ensemble. Pour chaque posture, un réseau relationnel complexe se met en place. Il y a les relations les plus évidentes entre des opposés : haut et bas du corps ou gauche et droite, force et souplesse, liberté et stabilité, mouvement et statique. Il y a aussi les relations moins visibles entre les points d’appui intérieurs et les parties portées.

Résonance avec la signification du mot yoga

Desikachar dit que «la pratique nous donne l’occasion de comprendre la signification du mot yoga. En sus de tous ses autres bienfaits accessoires, c’est la justification fondamentale de la pratique».

La transformation

Le corps se met consciemment dans une position inhabituelle ou nouvelle par rapport à une posture précédente. On part d’un état pour aboutir à un autre état. On change les relations entre les différentes parties du corps pour une organisation différente dans l’espace. Le corps se prépare à créer une nouvelle forme. Dans la transformation d’un ensemble, tout n’est pas à modeler ni à modifier. Pratiquer demande un réajustement permanent dans ce sens.